rhum

Clafoutis aux nectarines

Publié le


Et oui encore un clafoutis ! Mais c’est parce que j’ai trouvé celui aux cerises tellement bon, que j’ai voulu recommencer avec d’autres fruits que j’avais sous la main, en l’occurrence des nectarines. Et ces fruits s’y prêtent bien aussi !

clafoutisauxnectarines01

Donc on reprend presque les mêmes et on recommence juste en remplaçant les cerises par 3 grosses nectarines, le kirsch par un petit peu de rhum et en adaptant le temps de cuisson.

 

Ingrédients :

– 3 grosses nectarines

– 1 cuillère à café de rhum

– 30 cl de lait

– 1 sachet de sucre vanillé des îles

– 12 cl de crème fraîche

– 4 œufs

– 200 g de sucre en poudre

– 2 cuillère à soupe de farine

– 1 pincée de sel

– 1 noisette de beurre pour le moule

nectarines

Préparation (20 minutes + 40 minutes de cuisson) :

Coupez les nectarines en gros morceaux et mettez les de côté dans un bol avec une cuillère à café de rhum.

Dans une casserole faites bouillir le lait avec le sucre vanillé. Stoppez la cuisson dès que cela bout. Ajoutez la crème fraîche à l’aide d’un fouet et laissez refroidir.

Dans un saladier, cassez 4 œufs auxquels vous ajouterez le sucre. Battez-les pendant 2 minutes au fouet. Ajoutez-y 2 cuillères à soupe de farine et une pincée de sel et fouettez de nouveau. Ajoutez le lait au fur et à mesure tout en continuant de fouetter.

nectarinesdansplat

Beurrez le moule et disposez-y les morceaux de nectarines et leur jus. Répartissez-les bien dans le moule et versez par dessus la pâte. Enfournez pour 35-40 minutes dans le four préalablement préchauffé à 200°C.

Laissez tiédir avant de servir.

clafoutisauxnectarines02

Clafoutis aux cerises

Publié le


Je ne suis pas une grande fan des cerises, mais en clafoutis c’est juste excellent ! Ça ne vous prendra pas beaucoup de temps à préparer et vous vous régalerez !

cerises

Ingrédients :

– 450 g de cerises

– 1 petit verre de kirsch

– 30 cl de lait

– 1 sachet de sucre vanillé des îles

– 12 cl de crème fraîche

– 4 œufs

– 200 g de sucre en poudre

– 2 cuillère à soupe de farine

– 1 pincée de sel

– 1 noisette de beurre pour le moule

clafouticerises

Préparation (20 minutes + 25 minutes de cuisson) :

Commencez par dénoyauter les cerises et enlever les queues. Mettez-les de côté dans un bol avec un petit verre de kirsch (personnellement je n’en avais pas et j’ai donc remplacé par un tout petit peu de rhum – mon péché mignon – et c’était très bon aussi).

Dans une casserole faites bouillir le lait avec le sucre vanillé. Stoppez la cuisson dès que cela bout. Ajoutez la crème fraîche à l’aide d’un fouet et laissez refroidir.

Dans un saladier, cassez 4 œufs auxquels vous ajouterez le sucre. Battez-les pendant 2 minutes au fouet. Ajoutez-y 2 cuillères à soupe de farine et une pincée de sel et fouettez de nouveau. Ajoutez le lait au fur et à mesure tout en continuant de fouetter.

Beurrez le moule à clafoutis (un moule à tarte par exemple) et disposez-y les cerises et leur jus. Répartissez-les bien dans le moule et versez par dessus la pâte. Enfournez pour 20-25 minutes dans le four préalablement préchauffé à 200°C.

Laissez tiédir avant de servir.

Quatre-quarts

Publié le


Aujourd’hui c’est un basique de la pâtisserie que l’on prend plaisir à redécouvrir et déguster… avec un peu de confiture s’il vous plaît !

Le quatre-quarts se nomme ainsi car il est composé d’autant de beurre, de farine et de sucre que d’œufs. Ici, on fait un petit écart à la recette originale en ajoutant un peu de crème fraîche pour le moelleux. Et on aromatise selon les goûts. Je suis restée plutôt classique pour ma part avec de l’arôme de vanille, mais on peut choisir de l’arôme de fleur d’oranger, du rhum, des zestes d’orange…

quatrequarts_02

Ingrédients :

– 5 œufs

– 250 g de beurre

– 250 g de sucre en poudre

– 250 g de farine

– 3 cuillères à soupe de crème fraîche épaisse

– 2 cuillères à soupe d’arôme de vanille liquide

quatrequarts_jaunesetsucreblanchis
Les jaunes et le sucre fouettés jusqu’à ce que le mélange blanchisse.

 

Préparation (30 minutes + 40 minutes de cuisson) :

Dans un bol, faites fondre le beurre au micro-ondes à puissance moyenne pendant environ 2 minutes, en prenant soin de couvrir d’une feuille d’essuie-tout pour éviter les éclaboussures.

Séparez les blancs des jaunes d’œufs.

Dans une grande jatte, fouettez vigoureusement les jaunes d’œufs avec la moitié du sucre (soit 125 g) jusqu’à ce que le mélange blanchisse.

Ajoutez- y le beurre et la crème fraîche et homogénéisez le mélange. Incorporez ensuite la farine.

Dans un autre récipient, montez les blancs en neige bien ferme à l’aide d’un fouet électrique. Ajoutez le sucre restant et l’arôme de vanille au fur et à mesure que vous montez les blancs. Ils doivent être fermes, lisses et brillants.

Préchauffez votre four à 180°C.

Finalement incorporez petit à petit et délicatement les blancs d’œufs à l’aide d’une spatule en silicone à la première préparation.

Incorporez délicatement les blancs montés en neige à l'aide d'une spatule en silicone
Incorporez délicatement les blancs montés en neige à l’aide d’une spatule en silicone
quatrequarts_avantcuisson
Remplir le moule

 

Beurrez et farinez un moule de la forme de votre choix (j’ai opté pour un moule à savarin que j’aime bien en ce moment et qui permet une cuisson homogène). Versez- y la pâte et enfournez pour 40 minutes. A la fin de la cuisson, piquez le gâteau à l’aide de la pointe d’un couteau, elle doit ressortir propre, sinon laissez un peu plus au four.

Sortez le quatre-quarts du four et attendez qu’il refroidisse un peu avant de le démoulez.

Personnellement j’aime le dégustez avec de la confiture d’abricots ou de fraises au petit-déjeuner ou au goûter ! Et vous ?

quatrequarts_01
Le mien à pris un léger coup de chaud. Pour vous éviter cela, couvrez de papier alu en fin de cuisson si le quatre-quarts est déjà suffisamment doré.

Far aux pruneaux

Publié le


J’aime bien les spécialités bretonnes. J’avais déjà fais des sablés et un gâteau breton, je teste aujourd’hui le far aux pruneaux. Encore et toujours une recette simple à réaliser ! Un inratable pour les débutants et les gourmands.

farauxpruneauxIngrédients :

– 400 g de pruneaux dénoyautés

– 6 œufs

– 250 g de farine

– 140 g de sucre en poudre

– 50 cl de lait

– 1 pincée de sel

– 1 cuillère à soupe et demie de rhum brun

– beurre (pour le plat)

pruneaux

Préparation (15 minutes + 1 heure de repos + 45 minutes de cuisson) :

Si vos pruneaux ne le sont pas, dénoyautez-les.

Dans une grande jatte, mélangez la farine, le sucre et le sel.

Incorporez-y les œufs un par un avec un fouet. Versez le lait en filet, tout en continuant à fouetter, ainsi que le rhum brun. La pâte doit être fluide et lisse.

Couvrez d’un torchon et laissez poser 1 heure à température ambiante.

Préchauffez votre four à 180°C et beurrez généreusement un grand plat. Disposez au fond du plat les pruneaux et versez par-dessus la pâte. Enfournez pour 45 minutes. Si lors de la cuisson, le far prend trop de couleur, couvrez le de papier aluminium et continuez la cuisson normalement.

Dégustez tiède ou froid.

Mon Baba au Rhum

Publié le Mis à jour le


Je n’avais jamais fait de baba au rhum, et je n’en avais même jamais goûté. Mais en partant du postulat que le baba au rhum est un savarin (sorte de gâteau brioché) imbibé de sirop aromatisé au rhum brun, cela ne pouvait être qu’un délice ! Et effectivement je ne suis absolument pas déçue par ce dessert ! A tel point que je n’ai pas pu m’empêcher de me resservir trois fois !! En revanche, je déroge légèrement à la recette classique où l’on incorpore des raisins secs à la pâte, car d’un je n’aime pas ça, et de deux je trouve que le savarin et son sirop au rhum se suffisent très bien.

J’avais un peu peur de toute la préparation que j’allais devoir faire pour réaliser ce baba : le savarin, le sirop, et une chantilly pour l’accompagner. Au final ça demande un peu de temps et d’organisation, mais ce n’est pas difficile du tout ! …bon sauf la chantilly que je n’arrive toujours pas à monter correctement (faudrait peut-être que j’investisse dans du fix-chantilly), mais niveau goût elle était bien bonne quand même (peut-être que la chaleur actuelle n’aide pas pour qu’elle tienne…).

babaAuRhum01

Enfin, trêve de blabla, voici les ingrédients qu’ils vous faudra et la recette :

Ingrédients :

Pour la pâte à savarin :

– 150 g de farine

– 50 g de beurre + un peu pour le moule

– 10 g de levure boulangère (en sachet)

– 2 œufs

– 10 cl de lait tiède

– 1 cuillère à soupe de sucre en poudre

– 1 pincée de sel

Pour le sirop :

– 1/2 litre d’eau

– 1 sachet de sucre vanillé (j’ai utilisé un sachet de sucre vanillé des îles pour encore plus de goût)

– 250 g de sucre en poudre

– 6 cuillères à soupe de rhum brun

Pour la garniture :

de la chantilly et/ou de la salade fruits frais

babaAuRhum02

Préparation (30 minutes + 2 heures de repos + 20-25 minutes de cuisson) :

Commencez par réaliser la pâte à savarin : Dans un saladier, déliez la levure dans le lait tiède. Laissez poser 5-10 minutes. Ajoutez le sucre, la moitié de la farine et le sel. Mélangez bien et laisser reposer environ 1 heure afin que la pâte double de volume.

Incorporez ensuite les œufs et le reste de la farine. Travaillez la pâte jusqu’à ce qu’elle soit homogène et élastique. Ajoutez le beurre fondu en retravaillant la pâte pendant 4-5 minutes.

Beurrez et garnissez un moule à savarin avec la pâte jusqu’à mi-hauteur. Laissez reposer 45 minutes à 1 heure (jusqu’à ce que la pâte atteigne le bord du moule).

Préchauffez vote four à 200°C. Enfournez pour 20 à 25 minutes. La pâte doit dorer et gonfler. Sortez le gâteau du four, laissez tiédir et démoulez sur un plat de service.

Préparez le sirop : Portez à ébullition l’eau avec le sucre, puis en dehors du feu, ajoutez le rhum et laissez infuser à couvert quelques instants. Imbibez ensuite généreusement le gâteau de sirop à l’aide d’une petite louche.

Préparez une crème chantilly (20 cl de crème fraiche entière + 1 cuillère à soupe de sucre glace + 1/2 sachet de sucre vanillé), que vous disposerez sur le gâteau à votre convenance. Vous pouvez aussi ajouter de la salade de fruits au centre du gâteau. Servez aussitôt après avoir dressé la chantilly et régalez vous !