porc

Dim Sum

Publié le Mis à jour le


Aller, on reste dans les recettes venues d’Asie, avec ces bouchées vapeur au porc. Il vous faudra bien sûr un cuit vapeur, qu’il soit en bambou ou autre ça marche aussi !
Comme d’habitude, je vous propose une recette simple. La préparation prend un peu de temps, surtout si vous voulez faire une grande quantité de dim sum, mais rien de compliqué, puisqu’il s’agit uniquement de mélanger tous les ingrédients ensemble et de remplir un petit carré de pâte avec.

dim_sum_01

C’est parti donc pour les ingrédients (pour une quinzaine de dim sum) de cette recette chinoise :

– 15 carrés de pâte à wontons (trouvé en congelé dans mon épicerie asiatique habituelle de Tours)

– 250 g de viande de porc hachée

– 50 g de châtaignes d’eau en poudre

– 1 cuillère à soupe de sauce soja

– 1 cuillère à soupe de mirin

– 1/2 cuillère à café d’huile d’arachide

– 1 oignon vert émincé

– 1 cuillère à soupe de gingembre en poudre

– de la sauce aigre douce ou de la sauce piquante pour servir

    Avant cuisson
Avant cuisson

Préparation (40 minutes + 20 minutes de cuisson environ) :

Dans un saladier, mélangez bien la viande hachée avec l’oignon émincé, la poudre de châtaigne d’eau, le gingembre, la sauce soja, le mirin et l’huile d’arachide.

Mettez une cuillerée de cette farce au milieu d’un carré de pâte à wontons et rabattez la pâte vers le haut en formant des plis, mais sans fermer. Faites de même pour les dim sum suivants.

Disposez les dim sum dans un panier en bambou (ou un autre cuit vapeur). Couvrez et faites cuire pendant 20 minutes environ.

dim_sum_03

A savoir que pour cuire à la vapeur avec un panier en bambou il vous suffit de disposer celui-ci sur une casserole d’eau que vous ferez bouillir afin de former de la vapeur. Pensez bien à fermer le panier en bambou avec son couvercle et prenez garde à ce que l’eau ne touche pas le fond du panier. Pour certains mets, tels que les petits légumes, vous pouvez disposez une feuille de papier sulfurisé au fond, et la perforer avec la pointe d’un couteau. Si vous avez plusieurs paniers en bambou, vous pouvez les superposer, tout en sachant que la nourriture dans ceux du dessus cuira plus lentement.

    Avant cuisson
Avant cuisson

Servez aussitôt avec de la sauce aigre douce ou de la sauce piquante suivant vos goûts.

Publicités

Porc pané

Publié le Mis à jour le


Voici la recette du porc pané que j’ai mangé ce week-end avec le riz cantonnais que je vous ai montré hier. En fin de recette je vous propose deux sauces pour l’accompagner, personnellement je n’aime pas trop la sauce Tonkatsu mais traditionnellement c’est plus avec celle-ci que ça se déguste, c’est pourquoi je vous en parle tout de même. En tout cas il vous faudra une sauce, sans quoi cela semblera un peu sec, alors qu’avec la sauce piquante j’ai trouvé cela vraiment très bon.

porcPané02

Ingrédients (pour 4 personnes) :

– 4 escalopes de porc

– 125 g de farine

– 2 œufs battus

– 60 g de chapelure fine

– de l’huile d’arachide pour la cuisson

porc01

Préparation (10 minutes + 6 minutes de cuisson) :

Prenez une escalope et enveloppez-la de film alimentaire. Aplatissez-la au maillet à viande et faites de même avec les autres escalopes.

Farinez les deux côtés de chaque escalope et secouez pour enlevez l’excédent. Plongez ensuite les escalopes dans l’œuf battu , puis retournez-les dans la chapelure.

paner01

paner02

Poêlez les escalopes à feu vif dans l’huile chaude (environ 3 minutes de chaque côté). Posez les sur du papier absorbant pour enlever le surplus d’huile.

Vous pouvez accompagner ces escalopes de porc pané, de riz cantonnais ou de choux chinois par exemple, et les servir avec une sauce piquante (mélange de sauce soja, de sauce piment et d’un peu de sucre) ou de sauce Tonkatsu (mélange de ketchup et de sauce Worcestershire) suivant vos préférences.

porcPané03

rizCantonnaisEtPorcPané02

porcPané01

Bô bun au porc caramélisé

Publié le Mis à jour le


Je vous l’ai peut-être déjà dis, j’adore la nourriture asiatique. Mon ami et moi avons l’habitude de tester les différents restaurants asiatiques (souvent chinois / vietnamien) de notre ville. Nous en avons trouvé un dernièrement vraiment excellent qui propose à sa carte un Bô Bun. Ils le classent dans les entrées et ne connaissant pas nous avons donc commandé un Bô Bun puis un plat. Pour ma part le Bô Bun aurait largement suffit ! C’est effectivement un plat complet à lui seul car il comporte crudités, vermicelles de soja et viande (et même un nem parfois) ! La quantité était donc au rendez-vous mais la qualité et le goût aussi. Ce plat nous régale tellement à chaque fois que nous avons décidé de tenter de le préparer nous même à la maison. Voici donc la recette du Bô Bun au porc caramélisé, mais sachez qu’il existe énormément de variantes de ce plat. Pas de nem ajouté dans ce Bô Bun pour notre part, uniquement car nous n’avons pas encore de friteuse, donc si vous êtes équipés et que vous maîtrisez la conception du nem, faites vous plaisir !

(Désolé pour la qualité des photos, nous avons cuisiné le soir et la lumière artificielle ne rend pas hommage à ce très beau plat).

bobun01bis

Ingrédients (pour 2 personnes) :

– 200 g de filet mignon de porc

– 1 cuillère à café et demi d’ail semoule

– 1 cuillère à soupe d’huile d’arachide

– 1 cuillère à soupe de sucre

– 3 cuillères à soupe de nuoc-mâm

– 2 cuillères à soupe de sauce soja

– 1/2 cuillère à café de piment en poudre (doux ou de Cayenne (fort) suivant les goûts)

– 1 carotte

– 1/4 de concombre

– 1 gros oignon frais (ou 2 petits)

– 100 g de vermicelles de soja

– 100 g de germes de soja

– 1 cuillère à soupe de coriandre ciselée

– 1/2 cuillère à soupe de menthe ciselée

bobun02bis

Préparation (30 minutes + marinade : 30 minutes + cuisson : 30 minutes) :

Coupez la viande en petits dès.

Préparez la marinade :  Dans une assiette creuse, mélangez le sucre, la moitié du nuoc-mâm, la sauce soja, l’ail et le piment en poudre. Placez-y la viande et laissez la mariner pendant 30 minutes.

Pendant ce temps épluchez la carottes et coupez-la en fines lamelles (ou encore mieux râpez-la assez grossièrement). Faites de même pour le quart de concombre. Épluchez et émincez votre oignon.

Dans une poêle, faites chauffez l’huile et faites-y revenir l’oignon ainsi que la viande et sa marinade pendant 5 minutes à feu vif. Baissez le feu, couvrez et laissez mijotez 20 minutes en ajoutant un peu d’eau si besoin.

Faites bouillir de l’eau dans une casserole. Y cuire les vermicelles de soja pendant 4 minutes.

Dans un grand bol, déposez un lit de crudités et de germes de soja, puis les vermicelles et enfin le porc au caramel et sa sauce sur lequel vous déposerez les quelques herbes et verserez le reste de nuoc-mâm.

Et voilà un plat complet, nourrissant et équilibré, aux délicieuses saveurs asiatiques !