consistant

Riz Cantonnais

Publié le Mis à jour le


Le riz cantonnais peut servir d’accompagnement à de nombreux plats asiatiques. Il est très facile et rapide à préparer, et est complet et consistant. Moi qui ne suit pas une grande fan de riz, mon chéri qui m’en prépare à réussi à me faire adorer en manger comme cela. Nous en avons préparé dernièrement pour accompagné du porc pané, mais il convient très bien avec des yakitori aussi par exemple.

rizCantonnais02

Ingrédients (pour 4 personnes) :

– 300 g de riz basmati

– 150 g de dès de jambon

– 1 petite boîte de petit pois en conserve (soit 140 g égoutté)

– 1 oignon fane émincé

– 4 œufs en omelette

riz01

oignonFane01

oeufsBattusEtOignonFaneEminces

Préparation (10 min + 10 minutes de cuisson) :

Dans une casserole d’eau bouillante salée, faites cuire le riz pendant une dizaine de minutes.

Pendant ce temps, émincez l’oignon fane et égouttez la boîte de petits pois. Battez les œufs en omelette et faites cuire l’omelette dans une grande poêle. A l’aide d’une spatule en bois, réduisez l’omelette en petits morceaux. Ajoutez les dès de jambon pour qu’ils réchauffent. Égouttez le riz et versez-le dans la poêle. Mélangez et finissez en incorporant les petits poids et en dernier lieu l’oignon fane émincé.

Servez dans des bols et dégustez immédiatement tant que c’est bien chaud.

rizCantonnaisEtPorcPané01

rizCantonnais03

Bô bun au porc caramélisé

Publié le Mis à jour le


Je vous l’ai peut-être déjà dis, j’adore la nourriture asiatique. Mon ami et moi avons l’habitude de tester les différents restaurants asiatiques (souvent chinois / vietnamien) de notre ville. Nous en avons trouvé un dernièrement vraiment excellent qui propose à sa carte un Bô Bun. Ils le classent dans les entrées et ne connaissant pas nous avons donc commandé un Bô Bun puis un plat. Pour ma part le Bô Bun aurait largement suffit ! C’est effectivement un plat complet à lui seul car il comporte crudités, vermicelles de soja et viande (et même un nem parfois) ! La quantité était donc au rendez-vous mais la qualité et le goût aussi. Ce plat nous régale tellement à chaque fois que nous avons décidé de tenter de le préparer nous même à la maison. Voici donc la recette du Bô Bun au porc caramélisé, mais sachez qu’il existe énormément de variantes de ce plat. Pas de nem ajouté dans ce Bô Bun pour notre part, uniquement car nous n’avons pas encore de friteuse, donc si vous êtes équipés et que vous maîtrisez la conception du nem, faites vous plaisir !

(Désolé pour la qualité des photos, nous avons cuisiné le soir et la lumière artificielle ne rend pas hommage à ce très beau plat).

bobun01bis

Ingrédients (pour 2 personnes) :

– 200 g de filet mignon de porc

– 1 cuillère à café et demi d’ail semoule

– 1 cuillère à soupe d’huile d’arachide

– 1 cuillère à soupe de sucre

– 3 cuillères à soupe de nuoc-mâm

– 2 cuillères à soupe de sauce soja

– 1/2 cuillère à café de piment en poudre (doux ou de Cayenne (fort) suivant les goûts)

– 1 carotte

– 1/4 de concombre

– 1 gros oignon frais (ou 2 petits)

– 100 g de vermicelles de soja

– 100 g de germes de soja

– 1 cuillère à soupe de coriandre ciselée

– 1/2 cuillère à soupe de menthe ciselée

bobun02bis

Préparation (30 minutes + marinade : 30 minutes + cuisson : 30 minutes) :

Coupez la viande en petits dès.

Préparez la marinade :  Dans une assiette creuse, mélangez le sucre, la moitié du nuoc-mâm, la sauce soja, l’ail et le piment en poudre. Placez-y la viande et laissez la mariner pendant 30 minutes.

Pendant ce temps épluchez la carottes et coupez-la en fines lamelles (ou encore mieux râpez-la assez grossièrement). Faites de même pour le quart de concombre. Épluchez et émincez votre oignon.

Dans une poêle, faites chauffez l’huile et faites-y revenir l’oignon ainsi que la viande et sa marinade pendant 5 minutes à feu vif. Baissez le feu, couvrez et laissez mijotez 20 minutes en ajoutant un peu d’eau si besoin.

Faites bouillir de l’eau dans une casserole. Y cuire les vermicelles de soja pendant 4 minutes.

Dans un grand bol, déposez un lit de crudités et de germes de soja, puis les vermicelles et enfin le porc au caramel et sa sauce sur lequel vous déposerez les quelques herbes et verserez le reste de nuoc-mâm.

Et voilà un plat complet, nourrissant et équilibré, aux délicieuses saveurs asiatiques !

Muffins façon pain de maïs

Publié le Mis à jour le


Je ne connaissais que de nom le pain de maïs et finalement c’est quelque chose que j’apprécie beaucoup. A grignoter à l’apéro si vous le faite dans des petits moules ou à manger en accompagnement de votre plat principal, le pain de maïs ça se mange tout seul !

Pour 24 petits muffins :

Ingrédients secs :

– 190 g de farine blanche
– 210 g de farine de maïs (Maïzena, fine de maïs tout ça  c’est la même chose)
– 1 sachet de levure chimique
– 1 cuillère à café de sel

Ingrédients liquides :
– 400 ml de lait fermenté (babeurre)
– 75 g de beurre fondu
– 2 œufs
– 180 g de maïs doux
– 1/2 piment vert finement haché

Préparation :

Préchauffez le four à 220°C.
Mélangez tous les ingrédients secs.
Mélangez tous les ingrédients liquides à l’aide d’un mixer plongeant pour bien répartir le maïs et le piment.
Mélangez les deux préparations.
Répartissez la pâte dans les moules à muffins. Faites cuire les muffins 15 à 20 minutes jusqu’à ce qu’ils soient moelleux et bien dorés. Vérifiez la cuisson en piquant avec la pointe d’un couteau, quand elle ressort sèche c’est que les muffins sont cuits.
Laissez les muffins refroidir et dégustez tiède ou froid.