acide

Gâteau au yaourt et au citron

Publié le Mis à jour le


Je voulais faire un gâteau très facile et très rapide à faire pour faire avec ma fille. Enfin avec est un bien grand mot, puisqu’elle n’a qu’un an, mais elle était heureuse de mélanger avec moi. Le gâteau au yaourt est vraiment le gâteau le plus simple qui soit. Ici, j’ai juste voulu y apporter une petite variante en y ajoutant du citron. Voici donc les doses adaptées pour l’occasion :

Ingrédients :

– 1 yaourt (20 cl, le pot servira de doseur)

– 1/2 pot d’huile (de tournesol par exemple pour un goût neutre)

– 2 pots de sucre

– 3 pots de farine

– 1 pot de maïzena

– 1 sachet de levure chimique

– 1 sachet de sucre vanillé (ou de sucre vanillé des îles c’est encore bien meilleur, personnellement je ne le fais plus que comme ça)

– 2 œufs

– le zeste d’un citron bio

– le jus d’un citron

Gâteau au yaourt au citron 1

Préparation :

Dans une grande jatte mélangez tout les ingrédients à l’aide d’un fouet.

Préchauffez votre four à 180°C.

Beurrez et farinez un moule à cake ou tout autre moule de votre choix à bords hauts. Versez la pâte dans ce moule et enfournez pour 30 minutes.

Sortez le gâteau et piquez le avec la lame d’un couteau pour vérifiez la cuisson. La lame doit ressortir propre.

Attendez un peu que le moule tiédisse et démoulez.

Gâteau au yaourt au citron 2

Tarte fraise-rhubarbe

Publié le Mis à jour le


Après la compote pomme-rhubarbe, la rhubarbe s’invite cette fois-ci, pour notre plus grand plaisir, dans une tarte au fraises ! Encore une fois son acidité vient parfaitement équilibrer le côté sucré. Et pour parfaire le tout, la pâte sablée maison est juste un délice et vraiment pas compliquée à faire soit-même. Rien à voir avec les pâtes toutes prêtes du commerce ! Alors, pâtissez ! (comme dirait l’autre…).

 TarteFraiseRhubarbe01

Ingrédients :

Pour la pâte sablée :

– 250 g de farine

– 140 g de beurre

– 100 g de sucre en poudre

– 1 jaune d’œuf

Pour la garniture :

– 500 g de fraises

– de la compote de rhubarbe

– de la confiture de fraise

TarteFraiseRhubarbe02

Préparation (45 minutes + 2 heures de repos + 15-20 minutes de cuisson) :

Commencez par préparer la pâte sablée.

Dans une grande jatte, mélangez la farine et le sucre. Ajoutez le beurre en morceaux et sablez en mélangeant des deux mains. Continuez jusqu’à obtenir un sable homogène et jaune. Ajoutez ensuite le jaune d’œuf et pétrissez pour former une boule de pâte lisse. Couvrez d’un film alimentaire et laissez reposer 2 heures au réfrigérateur.

Pendant ce temps préparez la compote de rhubarbe si vous souhaitez la faire vous même (épluchez et coupez des tiges de rhubarbe en morceaux et faites cuire avec un peu d’eau à feu moyen dans un fait-tout en touillant régulièrement. Laissez refroidir).

Une fois les deux heures de repos écoulées, préchauffez votre four à 180°C. Beurrez un moule à tarte (24 cm de diamètre dans l’idéal).

Farinez légèrement votre plan de travail et étalez la pâte au rouleau à pâtisserie sur une épaisseur de 3 à 4 mm (astuce : évitez les aller-retour au rouleau qui cassent la pâte : lorsque vous changez de sens avec le rouleau, levez d’abord le rouleau). Déposez cette pâte dans le moule beurré et coupez les bords qui dépassent. Piquez légèrement le fond à l’aide d’une fourchette et enfournez pour 15-20 minutes (jusqu’à ce que la pâte soit bien dorée). NB : Vous n’avez pas besoin de lester la pâte de haricots secs ou autre car la pâte sablée ne gonfle quasi pas. Les quelques piques à la fourchettes suffisent donc.

Laissez-la refroidir avant de la garnir (vous pouvez la démoulez dans un plat de service si vous en possédez un).

Équeutez les fraises et coupez les en deux à la verticale. Garnissez sur un demi centimètre le fond de tarte avec la compote de rhubarbe. Puis disposez les fraises en rond, des bords vers le centre du plat. Pour finir, à l’aide d’un pinceau de cuisine, badigeonnez les fraises de confiture de fraise pour apporter une touche brillante et gourmande à votre tarte.

TarteFraiseRhubarbe03

Compote pomme-rhubarbe

Publié le Mis à jour le


Economique, goûteuse et facile à réaliser, la compote est la bien venue pour le goûter ou le dessert. Elle nous livre ses vitamines et sa touche naturellement sucrée. On ne rajoute d’ailleurs pas de sucre, le sucre que contient les fruits étant suffisant. La rhubarbe vient ici équilibré ce goût sucré avec sa touche d’acidité.

Economique : à 0,60 €/Kg sur mon marché de quartier, les pommes à compotes (pommes un peu abîmées et avancées) sont parfaites et vraiment pas chères !

Goûteuse : subtile équilibre entre sucre et acidité = j’adore.

Facile à réaliser : 2 étapes seulement dont une cuisson qui se fait quasi toute seule.

 compote_pomme_rhubarbe

Ingrédients (pour 5 à 6 gros pots) :

– 2,7 kg de pommes (poids des pommes entières encore non épluchées)

– 6 grandes tiges de rhubarbe

 

Préparation (30 minutes + 45 minutes de cuisson) :

Épluchez les pommes et la rhubarbe, et coupez les en morceaux.

Mettez l’ensemble dans un gros fait-tout avec un demi litre d’eau et couvrez. Faites chauffer à puissance moyenne pendant 45 minutes en touillant une fois de temps en temps.

Stoppez la cuisson, ôtez du feu et attendez que la compote refroidisse un peu avant de la mettre en pots. De la même manière ne fermez pas les pots avant qu’ils soient complètement refroidis. Ensuite conservez les au réfrigérateur.

Gâteau aux fruits rouges

Publié le Mis à jour le


A l’occasion de l’anniversaire de ma mère et de mon frère, j’ai voulu réaliser un gâteau que je n’avais encore jamais fais et qui leur plairait vraiment, c’est à dire pas trop sucré. Je voulais également que ce gâteau d’anniversaire ne soit pas trop lourd car il viendrait en conclusion d’un repas déjà généreux. J’ai naturellement pensé aux fruits pour la légèreté qu’ils apportent. Et après réflexion je me suis dis que les fruits rouges seraient un bon ingrédient pour donner une touche amer et acide à un dessert. Pour ajouter de la légèreté à la pâte, j’ai fais comme souvent : moitié farine, moitié maïzena, et j’ai ajouté un peu de bicarbonate de soude qui facilite la digestion (pas mal justement lorsqu’on fais un gros repas et que le dessert comporte un peu d’acidité).

gateaufruitsrouges01

Ingrédients :

– 3 œufs

– 150 g de sucre

– 80 g de farine

– 80 g de maïzena

– 1/2 sachet de levure chimique

– 1 cuillère à café de bicarbonate de soude

– 250 g de fruits rouges surgelés + quelques uns à disposer sur le gâteau

gateaufruitsrouges02

Préparation (20 minutes + 50 minutes de cuisson) :

Sortez les fruits du congélateur et placez les dans un bol (pesez 250 g à incorporer à la pâte mais prévoyez-en un peu plus pour en disposer sur le gâteau avant de servir).

Préchauffez votre four à 180°C.

Dans un bol, faites fondre le beurre quelques instants au micro-ondes (environ 1 minute 30 à puissance moyenne) en couvrant d’un essuie-tout.

Fouettez les œufs avec le sucre. Mélangez la farine, la maïzena, la levure, le bicarbonate de soude et ajoutez le beurre fondu et le mélange oeufs-sucre. Mélangez, puis incorporez les fruits rouges à la pâte à l’aide d’une spatule en silicone (plus douce avec les fruits qu’une spatule en bois, ce qui évite de les broyer).

gateaufruitsrouges05

Beurrez un moule à manqué (ou tout autre moule à gâteau dont la forme vous plait ! … ça me donne envie d’un moule à gâteau en étoile moi…) et versez-y la pâte. Enfournez pour 50 minutes à 180°C. En cours de cuisson, couvrez la gâteau de papier alu lorsqu’il commence à être bien doré. Pour vérifier la cuisson, plantez la lame d’un couteau au centre du gâteau, elle doit ressortir sèche ou quasiment.

Après cuisson, sortez le plat du four et attendez environ 20 minutes qu’il refroidisse. Saupoudrez de sucres décoration ou de vermicelles de chocolat et avant de servir disposez quelques fruits  sur le dessus du gâteau. Si vous avez un excédent de fruits, vous pouvez les proposer à table dans une coupelle, pour les gourmands qui voudront en ajouter dans leur assiette.

gateaufruitsrouges03

gateaufruitsrouges04

Comme vous pouvez le voir sur les photos, les fruits sont tombés au fond de la préparation mais le gâteau n’a en rien perdu de son bon goût, peut-être juste un peu en esthétique !

Merci à mon frérot de m’avoir prêté son I-Phone pour photographier ce beau gâteau puisque j’avais oublié mon appareil !

Et bien sûr merci à ma belle-sœur avec qui j’ai réalisé ce gâteau d’anniversaire !! C’est toujours agréable de faire de la pâtisserie  à plusieurs.